Contenus
Bannière Productivité innovation - Étude de cas

Annexair construit l’usine du futur

Études de cas - 2021/09/30
Bannière Productivité innovation - Étude de cas

Résumé de la problématique

Annexair est un leader dans la conception et la fabrication d’appareils de ventilation à haute efficacité énergétique. L’entreprise de Drummondville, au Centre-du-Québec, dessert principalement le marché américain où elle effectue 99 % de ses ventes. Elle compte parmi ses clients des sociétés renommées : Facebook, Google, la NASA, Ikea, les universités Harvard et Yale de même que le Massachusetts Institute of Technology (MIT) de Boston et plusieurs grandes pharmaceutiques, dont Pfizer.

L’innovation fait partie des pratiques d’affaires d’Annexair depuis ses débuts en 1998. Elle est d’ailleurs à construire l’usine la plus high-tech de son industrie qui devrait lui permettre d’accélérer l’automatisation de ses activités, améliorer sa performance manufacturière et devenir une entreprise de classe mondiale.


Apprentissages clés

1.Tester avant d’implanter, ça rapporte.

La phase d’implantation des nouvelles technologies est toujours un moment crucial. Annexair a voulu minimiser les risques en se dotant d’une micro-usine de 15 000 pieds carrés où elle pouvait tester les équipements et ses nouvelles méthodes sans nuire à la production. L’équipe en place — qui est passée de trois personnes à 13 au fil des projets — a pu ainsi faire de l’expérimentation en contexte réel, résoudre les problèmes et apprendre en continu. Pour François Lemieux, cette « phase intermédiaire est un must » pour valider les concepts et assurer le succès du virage technologique.

2.Les technologies numériques sont plus accessibles qu’on pense.

Il est certain que l’intégration d’équipements numériques nécessite un investissement conséquent. Avec le recul, les dirigeants d’Annexair affirment que les technologies modernes sont plus abordables que jamais et qu’elles sont maintenant accessibles aux entreprises de toutes tailles. Croire le contraire ne fait que mettre un frein à l’avancement technologique. À force de visiter des foires commerciales (avant la pandémie) et de contacter différents fournisseurs d’ici et d’ailleurs, l’entreprise a trouvé les machines qui convenaient à ses besoins et à son budget.

3.Dans la gestion du changement, il importe de ne pas oublier l’humain.

L’usine 4.0 bouleverse les façons de faire. Pour s’assurer de l’adhésion de ses quelque 300 employés, Annexair a misé sur la formation. Elle a constitué une équipe de formateurs en choisissant parmi ses effectifs des personnes qui voyaient le changement de façon positive et qui étaient réceptives à travailler dans une usine de haute technologie. Les membres de cette équipe deviennent des ambassadeurs de la transformation et forment tout nouvel employé. Le fabricant s’est aussi doté d’un centre de formation équipé de technologie 3D qui propose une visite virtuelle des nouveaux postes de travail. Ceux-ci sont dessinés à 60 %, ce qui permet à chaque travailleur de l’adapter à ses propres besoins. Après cette visite, les employés n’ont plus qu’une hâte, celle d’être transférés à la nouvelle usine. Cela se fera au cours des prochains mois.


Le défi

Pour améliorer sa productivité, Annexair a procédé à la réingénierie de ses processus. Son objectif : réduire de façon importante le nombre de pièces entrant dans la fabrication de ses produits, de 1000 à 200. Dans la foulée, elle a abandonné certains matériaux comme l’acier pour se tourner vers une matière plus écologique, le plastique recyclé. Prochainement, Annexair valorisera environ 50 millions de bouteilles de plastique par année. Tous ces changements l’ont obligée à revoir son processus manufacturier, d’où la décision de construire une nouvelle usine à la fine pointe de la technologie.


La solution

François Lemieux a décidé d’entreprendre la transformation numérique de son usine après avoir été inspiré par le modèle industriel allemand — il a visité des dizaines d’usines en Allemagne. C’était pour lui la voie à suivre pour produire à un coût compétitif et se positionner comme le leader mondial de son industrie.


L’application

Dans la nouvelle usine d’Annexair, toute la production sera contrôlée par un super logiciel, un simulateur 3D, qui permet de suivre toutes les étapes de production en temps réel. Différents équipements y seront connectés, un système d’exécution manufacturière (ou MES pour Manufacturing Execution System), des véhicules à guidage automatisés (ou AGV pour Automated Guided Vehicule) qui sont des robots de manutention chargés de distribuer les intrants aux différentes lignes de production automatisées, une imprimante connectée (qui remplace la chambre de peinture), et plus encore. Annexair sera une des rares usines dans le monde à utiliser certaines de ces technologies de pointe.

Les étapes clés d’une démarche d’innovation

  • Définir les cibles d’innovation.
  • Se doter d’un plan d’action.
  • Former une équipe dédiée à l’interne.
  • Identifier les problématiques susceptibles d’entraver la démarche et y remédier.
  • Choisir son portefeuille de projets.
  • Déterminer des livrables réalistes pour chacun.
  • Trouver le financement nécessaire pour réaliser les projets.
  • Développer les projets retenus.
  • Les conditions de succès

    La constitution d’une équipe qui travaille essentiellement au projet de transformation a permis à Annexair d’avancer à bon rythme. Elle regroupe aujourd’hui 25 personnes — comparativement à deux ou trois au début — de différentes expertises qui se consacrent à l’atteinte des objectifs.

    Découvrez les alliés

    Investissement Québec – CRIQ

    Investissement Québec CRIQ

    Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), qui est maintenant intégré à Investissement Québec, offre aux entreprises manufacturières des services d’experts pour les aider à accélérer leurs investissements et pour accroître leur productivité, leur compétitivité et leur performance environnementale.

    Pour plus d’information, visitez le site officiel.

    Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

    Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

    Le REAI aide les entreprises qui sont à la recherche de solutions d’automatisation. Il vient de lancer l’Usine bleue, une plateforme web qui favorise le jumelage intelligent avec des fournisseurs pouvant les soutenir dans leur démarche d’innovation. 

    Pour plus d’information, visitez le site officiel.

    Productivité Innovation

    Productivité innovation | Une initiative d'Investissement Québec

    Cette initiative d’Investissement Québec offre du financement de même que de l’accompagnement stratégique et technologique pour les entreprises ayant des projets innovants, que ce soit en matière d’automatisation, de numérisation, de robotisation et d’intelligence artificielle. Elle succède au programme Manufacturiers innovants. 

    Pour plus d’information, visitez le site officiel.

    Centre national intégré du manufacturier intelligent (CNIMI)

    Productivité Innovation

    Le CNIMI offre de la formation en génie mécanique et un accompagnement aux manufacturiers ayant entrepris une transition numérique. Établi à Drummondville, il dispose entre autres d’une usine laboratoire et donne accès à des chercheurs de haut niveau. Il est affilié avec l’Université du Québec à Trois-Rivières et le Cégep de Drummondville.

    Pour en savoir plus, visitez le site officiel.