Contenus
Employée de Labplas au travail

Labplas, précurseur de la transformation numérique

Études de cas - 2022/07/12
Employée de Labplas au travail

Résumé de la problématique

Labplas se spécialise dans la fabrication de produits d’échantillonnage stériles à des fins d’analyse. Ces produits sont utilisés, par exemple, par l’industrie agroalimentaire pour assurer l’innocuité des aliments. L’entreprise de Sainte-Julie, en Montérégie, dessert plusieurs autres secteurs, dont le pharmaceutique, les sciences vétérinaires et la recherche environnementale. En 2021, Labplas a distribué pas moins de 55 millions de kits d’échantillonnage à sa clientèle dans une soixantaine de pays.

Fondée en 1987, l’entreprise a rapidement pris un virage numérique avec l’implantation d’un premier système de gestion des ressources (ERP) en 1994. Aujourd’hui, Labplas exploite une usine presque entièrement connectée. Chaque année, elle consacre de 5% à 10% de son chiffre d’affaires pour l’acquisition de technologies et le développement d’équipements.

Apprentissages clés

1. Un virage numérique doit s’appuyer sur un processus d’amélioration continue 

Il est risqué de passer au tout-numérique du jour au lendemain. Le virage sera un succès s’il se fait progressivement, projet par projet, dans une perspective d’amélioration continue. Labplas privilégie l’approche des petits pas en fonction des besoins qu’elle identifie au fur et à mesure des innovations. «Il faut aussi se donner le droit à l’erreur. On en a fait tout plein, confie Benoît Brouillette, directeur général de l’entreprise. Chaque fois, on a pu se rattraper assez facilement parce qu’on marchait au lieu de courir. »

2. Développer les applications à l’interne a ses avantages

Labplas a développé bon nombre de ses outils technologiques à l’interne. «Pour nous, c’est important de devenir maître des applications qui sont reliées au cœur de notre métier, explique Benoît Brouillette. On évite ainsi de payer de trop nombreuses licences d’utilisation ou de se retrouver avec une technologie pour laquelle il n’y a plus moyen d’avoir de soutien parce que le fabricant a fait faillite. On est les mieux placés pour savoir ce dont on a besoin. On peut toutefois le faire parce qu’on a développé cette expertise à l’interne avec notre équipe de développeurs. C’est l’une de nos stratégies de succès.»

3. Une planification stratégique, c’est essentiel

Labplas conduit sa transformation numérique à l’aide d’une planification stratégique qui se fait dorénavant sur une base trimestrielle plutôt qu’annuelle. Elle permet de prioriser les projets, d’attribuer les bonnes ressources aux bons endroits et de développer une communication efficace pour que les changements soient bien vécus par les équipes concernées. «La communication, c’est la clé de la transformation. Chez nous, elle passe par des rencontres régulières des directeurs avec leurs équipes et aussi par des capsules vidéo qui permettent de livrer le même message à tout le monde», affirme Benoît Brouillette.

Aussi, parce que les idées d’amélioration ne manquent pas chez Labplas, le directeur général a cru utile de former un comité regroupant des personnes clés qui échangent sur les projets numériques en cours et à venir et déterminent ceux qui auront la meilleure valeur ajoutée pour l’organisation.

Productivité Innovation


Le défi

Labplas a amorcé son virage numérique pour améliorer ses processus et bien se positionner face à une clientèle composée principalement de grandes entreprises internationales.


La solution

Depuis l’implantation d’un premier ERP en 1994, les projets technologiques se sont succédé chez Labplas. Quelques années plus tard, elle s’est dotée d’un logiciel de gestion de la relation client (CRM). Par la suite, elle a développé ses propres solutions logicielles permettant d’automatiser la collecte de données reliées à la gestion de la qualité (QMS pour Quality Management System), à la gestion des processus industriels (MES pour Machine Equipment System) et à la gestion des stocks (WMS pour Warehouse Management System). En 2017, elle a lancé son premier projet d’intelligence artificielle pour répondre rapidement au manque de main-d’œuvre qui s’annonçait, un projet qui est sur le point d’être achevé. La PME s’apprête également à mettre la touche finale à un projet de connectivité des machines qui lui permettra de générer automatiquement des rapports de production et de transaction en plus d’assurer un suivi en temps réel des activités de l’organisation. 

L’application

Avant chaque projet d’innovation, Benoît Brouillette se demande quels processus gagneraient à être numérisés. Pour aller de l’avant, il prend en compte différents critères. Il faut que le changement élimine ou réduise les déplacements inutiles, le temps de recherche, la double entrée de données. Il doit aussi faciliter la diffusion de l’information et améliorer la qualité de la production. Finalement, il doit assurer la redirection des efforts du personnel vers des tâches à valeur ajoutée.

Grâce aux différents systèmes qui ont été installés au fil des ans, Labplas est aujourd’hui en mesure d’offrir une traçabilité complète de ses produits qui va bien au-delà des attentes du marché. C’est ce qui fait aujourd’hui le succès de l’organisation et aura mené à six années consécutives sans aucune non-conformité tant lors du renouvellement de sa certification ISO que lors d’audits de qualification de ses plus grands partenaires.

Les étapes clés d’une démarche d’innovation

  • Définir les cibles d’innovation.
  • Se doter d’un plan d’action.
  • Identifier les problématiques susceptibles d’entraver la démarche et y remédier.
  • Choisir son portefeuille de projets.
  • Déterminer des livrables réalistes pour chacun.
  • Trouver le financement nécessaire pour réaliser les projets.
  • Développer les projets retenus.

Les conditions de succès

Pour implanter une véritable culture d’amélioration, Labplas mise notamment sur la formation pour faire en sorte que les employés utilisent le plein potentiel des technologies. Mentorat, formation en ligne, capsules vidéo, documentation imprimée, plusieurs outils de formation sont utilisés. Une formule qui encourage le développement des compétences en continu.

Découvrez les alliés

Investissement Québec – CRIQ

Investissement Québec CRIQ

Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), qui est maintenant intégré à Investissement Québec, offre aux entreprises manufacturières des services d’experts pour lesaider à accélérer leurs investissements et pour accroître leur productivité, leur compétitivité et leur performance environnementale.

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le REAI aide les entreprises qui sont à la recherche de solutions d’automatisation. Il vient de lancer l’Usine bleue, une plateforme web qui favorise le jumelage intelligent avec des fournisseurs pouvant les soutenir dans leur démarche d’innovation. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Productivité Innovation

Productivité innovation | Une initiative d'Investissement Québec

Cette initiative d’Investissement Québec offre du financement de même que de l’accompagnement stratégique et technologique pour les entreprises ayant des projets innovants, que ce soit en matière d’automatisation, de numérisation, de robotisation et d’intelligence artificielle. Elle succède au programme Manufacturiers innovants. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

EntreChefs PME

Logo EntreChefs PME
EntreChefs PME, le nouveau Groupement des chefs d’entreprise, est le premier réseau francophone dédié au partage d’expériences pour les entrepreneur·e·s-chef·fe·s. Guidé par ses valeurs d’entraide et de progression depuis 1974, ce réseau de 2 000 membres, répartis dans 235 clubs, est la référence incontournable dans l’appui de ces leaders. Ensemble, ils se surpassent afin de renforcer le tissu entrepreneurial.

Pour plus d’information, visitez le site officiel.