Contenus
Productivité Innovation

Live Edge Timber, une PME dans la cour des grands

Études de cas - 2022/07/12
Productivité Innovation

Résumé de la problématique

Live Edge Timber, une entreprise de Ripon, en Outaouais, est un manufacturier de pièces de meubles en bois et en métal qui, grâce à des systèmes d’assemblage brevetés, peuvent être montées de différentes façons. Les consommateurs peuvent ainsi fabriquer facilement et rapidement des meubles qui correspondent à leurs goûts et à leurs besoins.

Fondée en 2016 par Stéphanie Landry et Kevin Slama, Live Edge Timber vend ses produits dans plus de 300 magasins à travers le Canada. On compte parmi ceux-ci plusieurs grandes bannières, telles Home Depot, Lowe’s, Home Hardware et Patrick Morin. Elle est aussi présente aux États-Unis et en Europe.

Live Edge Timber s’est dotée d’un système de gestion informatisé (ERP) afin d’optimiser l’entièreté de ses opérations. Elle a aussi pris le virage de l’automatisation.


Apprentissages clés


1. Comparer avant d’acheter pour faire le bon choix

L’offre en équipements technologiques s’est considérablement élargie ces dernières années. Pour être certains de faire le bon choix, les associés visitent chaque année FABTECH Canada, une importante foire commerciale où ils peuvent voir les plus récents outils technologiques pour la fabrication, le soudage et la finition des métaux. Ils prennent ensuite contact avec plus d’un fournisseur potentiel pour demander des soumissions. Ils exigent également d’avoir des démonstrations pour les produits qui correspondent à leurs critères. «C’est le plus important, affirme Stéphanie Landry. On s’assure ainsi que l’équipement répond réellement à nos besoins.»

Avant même d’acheter un nouvel équipement, les propriétaires pensent déjà à l’amélioration de leur parc de machines. Ils privilégient donc de faire affaire avec un fournisseur qui est prêt à racheter l’appareil pour leur permettre de se doter d’une version plus puissante.


2. Acheter d’occasion pour économiser, ce n’est pas vraiment une bonne idée

Acheter d’occasion une laveuse automatique de pièces à convoyeur s’est révélé une décision coûteuse. Il a fallu modifier la machine selon les besoins de l’entreprise. Cela a entraîné des délais et des pertes d’efficacité, le résultat final n’étant pas toujours à la hauteur des attentes. «On a appris notre leçon, explique Stéphanie Landry. Cet achat nous a coûté deux fois plus cher que prévu, et il a quand même fallu remplacer la machine.»

3. Il ne faut pas minimiser le temps d’intégration des technologies

L’intégration du système ERP s’est révélée beaucoup plus longue que prévu. Cela a monopolisé une personne à temps plein pendant des mois. Comme l’entreprise ne compte que quatre employés dans l’administration, les autres membres de l’équipe ont dû, par le fait même, assumer plus de tâches. De plus, le système ne fournissait pas toujours les bonnes données, ce qui rendait difficile le suivi des opérations et la prise de décision.

Productivité Innovation


Le défi

Même s’ils sont à la tête d’une PME, les propriétaires la gèrent comme si elle était une grande entreprise. «On a des clients qui sont de grandes bannières et elles gèrent vraiment de façon différente. Il nous fallait changer notre façon de travailler pour bien les servir. Un virage technologique s’imposait donc», ajoute Stéphanie Landry.


La solution

En 2020, Live Edge Timber a fait l’acquisition d’un système ERP qui permet d’avoir une vision complète de l’entreprise, que ce soit la production, les ventes, les achats, la comptabilité, etc. Un an auparavant, elle avait entrepris d’automatiser une partie de sa production afin de gagner en efficacité et en productivité. Plusieurs robots sont désormais en action dans sa nouvelle usine d’une superficie de 40 000 pieds carrés.


L’application

Les propriétaires ont commencé par automatiser l’atelier de métal en faisant l’acquisition d’une cellule robotique de soudure. En plus d’éliminer quatre postes de soudeurs qu’ils avaient beaucoup de difficultés à pourvoir, la machine a permis d’accélérer la production qui est à haut volume. Le robot met par exemple 26 secondes à exécuter une tâche qu’un soudeur pouvait faire en quatre minutes. De plus, il travaille avec une grande précision, éliminant les rejets à 100%. L’acquisition d’une laveuse de pièces à convoyeur a également permis d’accélérer la cadence dans l’usine.

Il y a eu aussi de l’automatisation dans l’atelier de bois avec l’achat d’une machine conçue sur mesure pour percer les planches de bois.

D’autres projets d’acquisition sont dans les plans, notamment pour l’atelier de peinture. Prochainement, ce sera un robot qui sera chargé de l’application de la peinture en poudre. Éventuellement, Stéphanie Landry et Kevin Slama visent l’automatisation complète de l’atelier de bois et l’ajout d’une ligne de production supplémentaire en vue du lancement d’une nouvelle gamme de produits.

Les étapes clés d’une démarche d’innovation

  • Définir les cibles d’innovation.
  • Se doter d’un plan d’action.
  • Identifier les problématiques susceptibles d’entraver la démarche et y remédier.
  • Choisir son portefeuille de projets.
  • Déterminer des livrables réalistes pour chacun.
  • Trouver le financement nécessaire pour réaliser les projets.
  • Développer les projets retenus.

Les conditions de succès

Les deux dirigeants n’hésitent pas à mettre la main à la pâte. Ils sont souvent sur le plancher de production à exécuter des tâches et sont ainsi à même de constater les besoins d’amélioration. En plus de recueillir les commentaires de l’équipe, c’est pour eux la meilleure façon de voir comment fonctionne leur usine.

Pour tirer le plein potentiel des technologies, ils s’assurent également de bien former l’ensemble de l’équipe. De cette façon, si un des employés quitte l'entreprise, une autre personne peut prendre le relais le temps de trouver un remplaçant.

Découvrez les alliés

Investissement Québec – CRIQ

Investissement Québec CRIQ

Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), qui est maintenant intégré à Investissement Québec, offre aux entreprises manufacturières des services d’experts pour lesaider à accélérer leurs investissements et pour accroître leur productivité, leur compétitivité et leur performance environnementale.

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le REAI aide les entreprises qui sont à la recherche de solutions d’automatisation. Il vient de lancer l’Usine bleue, une plateforme web qui favorise le jumelage intelligent avec des fournisseurs pouvant les soutenir dans leur démarche d’innovation. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Productivité Innovation

Productivité innovation | Une initiative d'Investissement Québec

Cette initiative d’Investissement Québec offre du financement de même que de l’accompagnement stratégique et technologique pour les entreprises ayant des projets innovants, que ce soit en matière d’automatisation, de numérisation, de robotisation et d’intelligence artificielle. Elle succède au programme Manufacturiers innovants. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

EntreChefs PME

Logo EntreChefs PME
EntreChefs PME, le nouveau Groupement des chefs d’entreprise, est le premier réseau francophone dédié au partage d’expériences pour les entrepreneur·e·s-chef·fe·s. Guidé par ses valeurs d’entraide et de progression depuis 1974, ce réseau de 2 000 membres, répartis dans 235 clubs, est la référence incontournable dans l’appui de ces leaders. Ensemble, ils se surpassent afin de renforcer le tissu entrepreneurial.

Pour plus d’information, visitez le site officiel.