Contenus
Productivité Innovation

Rail GD: améliorer la gestion des données pour plus d’efficacité

Études de cas - 2022/06/03
Productivité Innovation

Résumé de la problématique


Rail GD se spécialise dans la remise à neuf ou la modification de véhicules sur rails, principalement des wagons passagers de même que des locomotives et des wagons de marchandises. Ses principaux clients sont les compagnies ferroviaires présentes sur le territoire canadien de même que les entreprises minières de la Côte-Nord qui assurent par train le transport de leurs employés.

Œuvrant dans un secteur hautement concurrentiel, Rail GD attribue sa bonne performance à ses capacités d’innovation qui lui permettent d’améliorer ses relations clients et de mieux se positionner sur le marché. Pour améliorer ses processus, elle est engagée dans une démarche pour intégrer les technologies de l’usine 4.0.

Établie à New Richmond, en Gaspésie, Rail GD fête en 2022 son dixième anniversaire. Elle emploie une quarantaine de personnes.

Apprentissages clés

1. Avant d’automatiser une entreprise, cartographier les processus s’impose


Cette étape préliminaire est essentielle pour bien comprendre ses processus de fabrication, identifier les faiblesses et les pistes d’amélioration pour une optimisation de ses activités, de la réception d’une commande jusqu’à la livraison chez le client. Une fois ce travail complété, il est possible de décider des processus pouvant bénéficier de l’automatisation. «Il faut avoir des processus efficaces pour que les technologies permettent des gains de productivité», affirme Gabriel Bélanger, gestionnaire de projets et vice-président de Rail GD.

2. Il faut se préparer à faire face à la résistance au changement (parce qu’il y en aura) 

Changer ses façons de faire ne plaît pas à tous. Pour contrer la résistance au changement, Rail GD s’est assurée d’informer à l’avance ses équipes de la transformation à venir. Elle a aussi misé sur la formation sur les méthodes Lean et 5S qu’elle prévoyait d'implanter. Les responsables de différents services qui l’ont suivie se sont rendu compte des avantages à adopter une telle démarche, et sont devenus des ambassadeurs auprès de leurs équipes respectives. L’entreprise s’est ensuite assurée de bien accompagner les travailleurs qui avaient le plus de difficultés à maîtriser les nouveaux outils technologiques en leur offrant soutien et formation supplémentaire. 

3. Une planification stratégique est un incontournable


En 2021, l’entreprise a effectué un exercice de planification stratégique pour l’ensemble de ses services, un exercice qui lui permet de mieux cerner aujourd’hui les différentes étapes de sa transformation numérique. «Plutôt d’une planification de projets par service, on a maintenant une ligne directrice à laquelle tout le monde adhère, on s’en va donc tous dans la même direction», affirme Gabriel Bélanger.

Productivité Innovation


Le défi

Pour se distancer de ses concurrents, Rail GD a cherché à optimiser ses processus de fabrication. La robotisation n’étant pas vraiment la solution pour une entreprise qui produit manuellement des pièces de formes et de tailles variées, elle a choisi d’améliorer sa gestion de l’information dans l’ensemble de ses services opérationnels. L’objectif: gagner en efficacité et réduire les délais de livraison, entre autres. C’est ce qui lui permet d’être plus attractive pour ses clients, elle qui doit composer avec l’éloignement des grands centres urbains.

La solution

Rail GD a axé sa transformation sur la gestion des données entre ses différentes activités, que ce soit la fabrication, les approvisionnements, la gestion de l’inventaire, etc. Par le partage d’informations dans toute la chaîne, elle a cherché à réduire les huit sources de gaspillage: les défauts de fabrication, les surplus d’inventaire, les déplacements d’employés ou d’activités inutiles, des déplacements de pièces ou de matériel inefficaces, des compétences sous-utilisées, des opérations non optimales et la surproduction, bref tout ce qui n’apporte aucune valeur ajoutée à ses clients. Rail GD a pu ainsi améliorer son efficacité opérationnelle en réduisant, entre autres, ses délais d’exécution et ses coûts de production. Elle est devenue plus agile pour s’adapter aux changements, ce qui l’a bien servi au début de la pandémie. 

L’entreprise veut, dans un avenir rapproché, se doter d’un PGI (ou ERP, en anglais), un progiciel de gestion intégré qui va lui permettre d’automatiser le partage d’information dans une seule et même base de données. Toutes les activités seront connectées, que ce soit l’ingénierie, la gestion d’inventaire, la comptabilité, la gestion de projet, etc. Elle prévoit éventuellement d’implanter d’autres technologies comme un système de code à barres et un numériseur laser pour faire les relevés des wagons à remodeler. 

L’application

Six responsables de service ont suivi dans un premier temps une formation sur la fabrication à valeur ajoutée (ou lean manufacturing en anglais). L’entreprise dispose donc à l’interne de ressources qualifiées bien placées pour trouver des solutions innovantes dans leur service respectif. Elles ont suivi en parallèle une formation en planification de production avec l’objectif de mieux s’organiser pour mieux exécuter. Sur une base régulière, elles forment à leur tour les employés sur l’utilisation des équipements. Rail GD a aussi mis en place la méthode 5S qui propose différents moyens pour améliorer l’organisation des différents postes de travail.

Les étapes clés d’une démarche d’innovation

Les étapes clés d’une démarche d’innovation

  • Définir les cibles d’innovation
  • Se doter d’un plan d’action
  • dentifier les problématiques susceptibles d’entraver la démarche et y remédier
  • Choisir son portefeuille de projets
  • Déterminer des livrables réalistes pour chacun
  • Trouver le financement nécessaire pour réaliser les projets
  • Développer les projets retenus

Les conditions de succès

En prévision de l’implantation d’un système de gestion d’inventaire, Rail GD a instauré une gestion d’inventaire par kit, c’est-à-dire que toutes les pièces nécessaires à l’exécution d’une tâche sont regroupées dans un bac, incluant le plan, les procédures à suivre et la liste de matériaux. L’employé n’a qu’à prendre le bac pour trouver tout ce dont il a besoin pour travailler, un peu à la manière des meubles à monter d’IKEA.

Découvrez les alliés

Investissement Québec – CRIQ

Investissement Québec CRIQ

Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), qui est maintenant intégré à Investissement Québec, offre aux entreprises manufacturières des services d’experts pour lesaider à accélérer leurs investissements et pour accroître leur productivité, leur compétitivité et leur performance environnementale.

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le REAI aide les entreprises qui sont à la recherche de solutions d’automatisation. Il vient de lancer l’Usine bleue, une plateforme web qui favorise le jumelage intelligent avec des fournisseurs pouvant les soutenir dans leur démarche d’innovation. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Productivité Innovation

Productivité innovation | Une initiative d'Investissement Québec

Cette initiative d’Investissement Québec offre du financement de même que de l’accompagnement stratégique et technologique pour les entreprises ayant des projets innovants, que ce soit en matière d’automatisation, de numérisation, de robotisation et d’intelligence artificielle. Elle succède au programme Manufacturiers innovants. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.