Contenus
Employé de SBI au travail

SBI: savoir prédire ses ventes par l’intelligence artificielle

Études de cas - 2022/06/05
Employé de SBI au travail

Résumé de la problématique

SBI - Fabricant de poêles international est un leader mondial dans la fabrication d’appareils de chauffage résidentiel. Ses poêles, foyers à bois et fournaises sont vendus principalement au Canada et aux États-Unis de même qu’en Amérique du Sud, en Europe, en Australie et en Afrique du Sud. Depuis le début des années 2000, SBI enregistre une forte croissance de son chiffre d’affaires grâce notamment à plusieurs acquisitions au Québec et à l’étranger qui lui ont permis d’élargir son catalogue de produits. L’entreprise de Saint-Augustin-de-Desmaures emploie aujourd’hui plus de 250 travailleurs. 

Même si elle œuvre dans un domaine très traditionnel, SBI est à l’avant-garde sur le plan technologique. Elle a fait d’importants investissements pour prendre le virage de l’usine intelligente et optimiser sa production. 

Apprentissages clés

1.     Il n’y a pas que l’usine qui peut être automatisée

Chez SBI, l’automatisation n’est pas réservée au seul processus de fabrication. Elle a aussi automatisé certaines fonctions administratives, notamment les comptes fournisseurs, ce qui lui a permis de réaliser d’importants gains d’efficacité et de productivité. L’entreprise a aussi implanté une solution basée sur l’intelligence artificielle pour de meilleures prévisions de ventes, un outil qu’elle ne cesse de perfectionner. 

2.     Avant d’entreprendre un virage technologique, il faut s’assurer de la maturité de ses processus d’affaires

C’est un préalable très important, selon Jean-François Cantin, vice-président de SBI. Faire un état des lieux des processus d’affaires et des différents systèmes en place (informatique, contrôle de la qualité, etc.) – soit tout ce qui fait que l’entreprise se tient et fonctionne –, c’est le seul moyen de s’assurer d’une fondation solide pour que les projets d’amélioration réussissent. L’automatisation ne résoudra pas forcément les problèmes d’un processus qui n’est pas bien maîtrisé, rappelle-t-il.

3.     Bien évaluer les compétences nécessaires pour faire avancer les projets d’innovation

Dès le début de sa démarche d’innovation, SBI a géré ses ressources humaines de façon prévisionnelle afin de s’assurer d’avoir les compétences nécessaires à l’avancée des projets. Souvent, les dirigeants avaient une bonne idée des talents dont ils auraient besoin deux ou trois ans à l’avance. Il leur restait à déterminer s’ils devaient les former à l’interne, procéder à de nouvelles embauches ou faire appel à un consultant pour un soutien ponctuel. Voilà une stratégie qui permet d’atténuer les difficultés de recrutement dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre.

Productivité Innovation

Le défi

SBI possède un large portefeuille de marques vendues dans différents segments de marché. De plus, elle offre des produits saisonniers sur plusieurs marchés géographiques, des éléments qui entraînent une complexité sur le plan opérationnel. La transformation numérique s’est imposée pour gagner en efficacité et accroître la capacité de production.

La solution

Dans l’usine modernisée de SBI, plusieurs chaînes de montage sont entièrement automatisées. Les tâches de découpe du métal en feuille, de soudure, de sablage et autres, anciennement faites à la main, sont aujourd’hui exécutées par des robots et des machines connectées. Des véhicules autoguidés distribuent les matières premières aux différents postes de production. Tous ces équipements ont amélioré le flux de production.

SBI mise également sur l’intelligence artificielle et les données pour obtenir de meilleures prévisions de vente pour l’ensemble de ses marques dans ses différents segments de marché. Elle a fait appel à une firme spécialisée qui a développé un algorithme performant qui tient compte de différentes variables (mise en chantier de maisons, prix de l’énergie, etc.) pour estimer les ventes à venir dans l’année. L’outil permet à l’entreprise de mieux prévoir les stocks nécessaires pour honorer les commandes anticipées.  

L’application

SBI s’appuie sur une planification stratégique de ses projets d’innovation pour progresser encore davantage vers une entreprise 4.0. D’ici 2024, elle entend connecter une plus grande partie de ses équipements pour un meilleur suivi des activités de production. Elle poursuit également l’automatisation des procédures de facturation et des comptes fournisseurs. Enfin, elle veut continuer de nourrir son algorithme de vente pour exercer une maintenance prédictive de ses équipements de production pour gagner en productivité.

Les étapes clés d’une démarche d’innovation

  • Définir les cibles d’innovation
  • Se doter d’un plan d’action
  • Identifier les problématiques susceptibles d’entraver la démarche et y remédier
  • Choisir son portefeuille de projets
  • Déterminer des livrables réalistes pour chacun
  • Trouver le financement nécessaire pour réaliser les projets
  • Développer les projets retenus

Les conditions de succès

SBI s’assure de toujours conserver un pipeline bien rempli de projets d’innovation qui sont passés en revue deux fois par année en incluant toutes les parties prenantes. Écouter les idées de l’équipe, c’est primordial chez SBI. Pour prioriser les projets qui seront mis de l’avant, les dirigeants utilisent une matrice décisionnelle qui prend en compte différents critères, pas juste le rendement. La maturité de la technologie convoitée, l’amélioration de la santé et sécurité au travail, et la disponibilité de la main-d’œuvre font partie des éléments qui peuvent faire pencher la balance.

Selon Jean-François Cantin, c’est aussi important de s’entourer des bons partenaires dès le début de la transformation numérique et de s’assurer du transfert de connaissances à l’interne. Au fil des projets, l’équipe gagne en maturité technologique et devient capable de mener les projets de A à Z sans recourir (sinon très peu) à des consultants.

Il faut également réaliser que tout ne s’automatise pas. Comme en rénovation, les «tant qu’à y être» peuvent finir par faire gonfler considérablement la facture sans garantir de gains.

Découvrez les alliés

Investissement Québec – CRIQ

Investissement Québec CRIQ

Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), qui est maintenant intégré à Investissement Québec, offre aux entreprises manufacturières des services d’experts pour lesaider à accélérer leurs investissements et pour accroître leur productivité, leur compétitivité et leur performance environnementale.

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le REAI aide les entreprises qui sont à la recherche de solutions d’automatisation. Il vient de lancer l’Usine bleue, une plateforme web qui favorise le jumelage intelligent avec des fournisseurs pouvant les soutenir dans leur démarche d’innovation. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Productivité Innovation

Productivité innovation | Une initiative d'Investissement Québec

Cette initiative d’Investissement Québec offre du financement de même que de l’accompagnement stratégique et technologique pour les entreprises ayant des projets innovants, que ce soit en matière d’automatisation, de numérisation, de robotisation et d’intelligence artificielle. Elle succède au programme Manufacturiers innovants. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.