Contenus
Productivité Innovation

Verbom s’automatise pour contrer la rareté de main-d’œuvre

Études de cas - 2021/01/20
Productivité Innovation

Résumé de la problématique

Verbom est un leader de la transformation du métal en feuille, principalement l’aluminium, qui se spécialise dans la conception et la fabrication d’outillage de même que dans le design de pièces pour le domaine de l’automobile et du transport en commun. L’entreprise de Valcourt, fondée en 1978, connaît une forte croissance qui est toutefois limitée par la rareté de main-d’œuvre spécialisée. Elle a donc pris le virage de la robotisation pour accroître sa productivité.

Apprentissages clés

  1. Il est essentiel de développer une expertise en robotique à l’interne
    Pour mener à bien ses différents projets de robotisation, l’entreprise a décidé de développer son expertise à l’interne. Elle s’est dotée d’une équipe de robotique et d’industrialisation qui compte aujourd’hui près d’une vingtaine de personnes. C’est ce qui lui permet de demeurer axée sur les priorités d’innovation.
  2. Le retour sur investissement de l’automatisation n’est pas juste une question d’argent
    Si le délai d’amortissement peut se révéler long (18 à 24 mois), le virage vers la robotisation procure d’autres gains tangibles pour l’entreprise. Libérés des tâches répétitives, les employés deviennent des opérateurs de robots, ce qui leur permet de grandir dans l’entreprise. Cela a un impact sur le taux de rétention en plus de faciliter le recrutement d’employés spécialisés.
  3. Pour être un joueur de calibre mondial, il faut avoir la même excellence opérationnelle que la concurrence
    Développer un système qualité de même niveau que celui de la compétition est un incontournable. Grâce à la robotisation et à l’automatisation, Verbom a pu mettre en place les moyens de contrôle de qualité et de traçabilité exigés dans l’industrie de l’automobile.

Le défi

Le manque de main-d’œuvre qualifiée était un frein à la croissance de Verbom. Elle s’est lancée dans l’automatisation robotique pour améliorer son efficacité, produire de meilleurs résultats et prendre une longueur d’avance sur la concurrence. Cette démarche s’inscrit dans la foulée de son plan de croissance qui prévoit une expansion vers l’Europe d’ici 2025.

La solution

Verbom a procédé par étapes. Elle a commencé par intégrer un robot dans une ligne de production. Aujourd’hui, elle exploite plus de 10 robots et cinq autres s’ajouteront d’ici quelques mois. Trois lignes de production sont entièrement automatisées. Œuvrant dans un marché très compétitif et l’un des plus robotisés, l’automobile, elle veut accentuer l’automatisation pour devenir une usine 4.0 dans un avenir rapproché.

L’application

Comme fournisseur de la chaîne d’approvisionnement automobile mondiale, Verbom devait atteindre les standards de qualité exigés par ses clients et respecter la norme IATF 16949 en vigueur dans l’industrie. La robotisation et l’automatisation lui ont permis de réduire les variations dans la production et d’obtenir une fabrication plus efficace.

Les étapes clés d’une démarche d’innovation

  • Fixer les cibles d’innovation
  • Se doter d’un plan d’action
  • Identifier les problématiques susceptibles d’entraver la démarche et y remédier
  • Choisir son portefeuille de projets
  • Déterminer des livrables réalistes pour chacun
  • Trouver le financement nécessaire pour réaliser les projets
  • Développer les projets retenus

Les conditions de succès

Établir en amont une vision stratégique à long terme qui permet de bien cerner les besoins en matière de budget et d’opérations est essentiel, selon Yvon Laplante, vice-président au développement des affaires chez Verbom. C’était d’autant plus important pour Verbom qui œuvre dans un domaine requérant de coûteux équipements spécialisés. L’entreprise devait donc s’assurer de disposer du capital nécessaire pour déployer ses projets. Elle s’est tournée vers Investissement Québec pour obtenir le financement nécessaire à la poursuite de sa démarche d’innovation. 

Aussi, en plus de développer ses compétences à l’interne, Verbom a fait appel à des experts à l’externe, notamment dans des centres de recherche universitaires de même qu’au Centre des technologies de l’aluminium (CNRC-CTA) de Chicoutimi pour renforcer ses capacités en innovation. 

Découvrez les alliés

Productivité Innovation

Productivité innovation | Une initiative d'Investissement Québec

Cette initiative d’Investissement Québec offre du financement de même que de l’accompagnement stratégique et technologique pour les entreprises ayant des projets innovants, que ce soit en matière d’automatisation, de numérisation, de robotisation et d’intelligence artificielle. Elle succède au programme Manufacturiers innovants. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Investissement Québec – CRIQ

Investissement Québec CRIQ

Le Centre de recherche industrielle du Québec (CRIQ), qui est maintenant intégré à Investissement Québec, offre aux entreprises manufacturières des services d’experts pour les aider à accélérer leurs investissements et pour accroître leur productivité, leur compétitivité et leur performance environnementale.

Pour plus d’information, visitez le site officiel.

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le Regroupement des entreprises en automatisation industrielle

Le REAI aide les entreprises qui sont à la recherche de solutions d’automatisation. Il vient de lancer l’Usine bleue, une plateforme web qui favorise le jumelage intelligent avec des fournisseurs pouvant les soutenir dans leur démarche d’innovation. 

Pour plus d’information, visitez le site officiel.